Market Financial Analysis

Concept financier

Posted on novembre 24, 2017 in Uncategorized by

Spread the love

Le secteur du conseil dans lequel j’ai décidé de créer ma start-up, n’échappera pas non plus à des transformations radicales. Tout s’obscurcit au contraire, et les problèmes se multiplient, si l’on prétend aller, avec les théoriciens, du centre à la périphérie. Ainsi les inquiétudes de l’homme jeté sur la terre, et les tentations que l’individu peut avoir de se préférer lui-même à la communauté, — inquiétudes et tentations qui sont le propre d’un être intelligent, — se prêteraient à une énumération sans fin. Ce n’est pas, comme dit Condillac, qu’il implique deux gains, parce que chacune des parties contractantes estime plus ce qu’elle reçoit que ce qu’elle donne. Mais, d’autre part, si la conscience s’est scindée ainsi en intuition et intelligence, c’est par la nécessité de s’appliquer sur la matière en même temps que de suivre le courant de la vie. J’entre, à sa suite, dans un corridor absolument noir, et, après sept ou huit mètres de parcours, j’aperçois, à la lumière d’une allumette, une sorte de trou sans fenêtre, ne recevant d’air et de lumière que ce qui peut en venir par ce tunnel : — « On me loue cela 3 francs par mois, » — nous dit-elle. Ont-elles au contraire une valeur représentative, objective ; et dans ce cas que représentent-elles ? Concept financier aime à rappeler ce proverbe chinois  » Sans responsabilités, on se sent le corps léger ». Ne comprendras-tu jamais que l’État ne peut rien te donner d’une main qu’il ne t’ait pris un peu davantage de l’autre ? C’est une maisonnette bâtie au pied de la tour de Babel ; elle n’empêche nullement celle-ci de monter jusqu’au ciel, si elle peut ; bien plus, qui sait si la maisonnette n’aura pas à la fin besoin de s’abriter à l’ombre de la tour ? Car le concept généralise en même temps qu’il abstrait. Il est vrai que les Syriens adorent un poisson, les Égyptiens ont divinisé presque toutes les bêtes, et les Grecs ont fait des dieux avec des hommes, ex hominibus deos. C’est un chaudron qui bouillonne de violence, comme un volcan prêt à l’éruption. Mais la perception des saveurs ne porte avec elle aucune lumière sur la nature de l’action chimique ou moléculaire : c’est une affection du sujet sentant, laquelle ne donne aucune représentation, ni n’implique aucune connaissance de l’objet senti. Cette initiative s’inscrit dans le contexte de l’offensive récente des pays émergents en faveur de l’élaboration d’un cadre juridique international pour la restructuration des dettes souveraines. Or, les phénomènes de la mémoire, où nous prétendons saisir l’esprit sous sa forme la plus palpable, sont précisément ceux qu’une psychologie superficielle ferait le plus volontiers sortir de l’activité cérébrale toute seule, justement parce qu’ils sont au point de contact entre la conscience et la matière, et que les adversaires mêmes du matérialisme ne voient aucun incon­vénient à traiter le cerveau comme un récipient de souvenirs. Je ne parle pas seulement des philosophes qui croient à un enchaînement si rigoureux des phénomènes et des événements que les effets doivent se déduire des causes : ceux-là s’imaginent que l’avenir est donné dans le présent, qu’il y est théoriquement visible, qu’il n’y ajoutera, par conséquent, rien de nouveau. Quant à la guerre extérieure, dès que l’ordre de mobilisation sera donné, il deviendra évident que l’armée est la nation. Ensuite un dépassement des stratégies adaptatives, qu’elles soient fiscale ou sociale. Un homme sincère à la cour d’un prince est un homme libre parmi des esclaves.

Pages